Les cours 

Ils sont dispensés sous forme d’un petit collectif de quatre élèves maximum. Les cours ont lieu une fois par semaine et durent une heure.
L’enseignement n’est plus exclusivement basé sur l’oralité.
Les partitions sont mises à disposition en renfort. Elles servent aussi de support pour l’étude des bases de l’improvisation et des thèmes joués en ateliers d’orchestre.

Le programme 

Cours d’instruments

→ Musique populaire

Etude des rythmes populaires (sur : congas, timbales, bongos, percussions mineures…).

Exemple : abakua, 6/8 d’orchestre, bomba (xicà, yuba, holandese), caballo, calypso, chandé, changui, compas, conga, contradanza, cumbia, dengue, guaguanco, guaracha, mazurka, merengue (paseo, mako, pambichao), mozambique, merensongo, ritmo azucar, omélenco, orisa, pachanga, dengue, porro, reggaeton, rumba abierta, songo, sucu sucu, zapateo, valse, festejo, alcatraz, plena.

→ Musique traditionnelle 

Les polyrythmies sont étudiées en cours d’instruments puis mises en pratique au sein d’un atelier collectif.

♦ Cycle congo : garabato, makuta, yaku, palo
♦ Abakua : salida éfik éfok dans les styles de la Havane et Matanzas
♦ Arara : gerbioso, a frekete, masé, tinosa
♦ Yoruba : bembé, toqué de guiro, yesa
♦ Rumba : yambu, guaguanco, colombia, guarapachangeo
♦ Carnaval : congo orientale, conga de la Havane, mozambique

→ L’atelier collectif de musique traditionnelle 

Les élèves y mettent en place des polyrythmies et y étudient un chant par aire culturelle. Une prestation de cet atelier est donnée en public au moins une fois au cours de l’année.

→ L’atelier collectif de latin jazz

Il permet la mise en pratique des rythmes populaires assimilés.
C’est un excellent travail d’apprentissage du travail en orchestre. Les élèves y découvrent la nécessité d’avoir un bon niveau de lecture ainsi que la connaissance des « codes » de l’orchestre latin (terminologie par exemple : ponche, mambo, coda, cieré, mecha…).
On y travaille des standards (T. Puente, C. Tjader…) ainsi que la descarga (lajam) qui favorise l’improvisation et la créativité. 

Culture musicale

Outre l’acquisition des informations dispensées durant l’année, les élèves sont régulièrement chargés d’effectuer un travail de recherche sur une thématique de leur choix en rapport avec l’aire culturelle.
Les informations recueillies sont alors mises à disposition des autres étudiants après correction. 
Ils ont également l’obligation d’effectuer des relevés qui seront ensuite mis à disposition de l’ensemble de la classe.
Cette démarche favorise la solidarité, elle est bénéfique à l’ensemble du groupe.