« Les classes à horaires aménagés musicales offrent à des élèves motivés par les activités musicales (instrumentales ou vocales) la possibilité de recevoir, en complémentarité avec leur formation générale scolaire, une formation spécifique dans le domaine de la musique dans des conditions leur garantissant les meilleurs chances d’épanouissement. Cette formation spécifique vise à développer des capacités musicales affirmées … » (extrait de la circulaire du 2 août 2002 : Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche / ministère de la culture et de la communication).

Le fonctionnement des  cham  est formalisé par des conventions signées entre la ville de Lille et l’Éducation nationale.