Photo Fernand Iaciu

Violoniste français d’origine roumaine, Fernand Iaciu effectue ses débuts professionnels avec l’Orchestre Philharmonique George Enesco de Bucarest et mène parallèlement, à cette époque, une riche carrière de chambriste avec le quatuor Philharmonia de Bucarest (tournées en Italie, France, Tchécoslovaquie). Membre du quatuor Pro Musica, il est lauréat avec ce dernier du Concours international de musique de chambre de Rome en 1981.

En 1984, il est nommé violon solo de l’Orchestre national de Lille (directeur Jean-Claude Casadesus). En 1985 il signe une remarquable intégrale des sonates et partitas de Jean-Sébastien Bach, au conservatoire de Lille. Il interprète au sein de l'ONL les principaux concertos du répertoire violonistique (Mozart, Brahms, Beethoven, Sibelius, Chostakovitch) et enregistre avec ce même orchestre, sous la direction de Jean-Claude Casadesus, chez Harmonia Mundi, le Boeuf sur le Toit de Darius Milhaud..

Par ailleurs, il est fréquemment invité, comme violon solo, avec l'Orchestre de Chambre d'Auvergne, l'Orchestre national des Pays de la Loire, l'Orchestre de Montpellier et l'Orchestre Philharmonique du Luxembourg, l’Orchestre de Gulbenkian de Lisbonne.

Fernand Iaciu est également, depuis 1986, leader-fondateur du Quatuor Lalo avec qui il effectue de nombreuses tournées en Italie, Grande-Bretagne, Allemagne, se produisant aussi fréquemment en compagnie d'interprètes prestigieux tels que Martin Lovett, Siegmund Nissel, Raphaël et Roland Pidoux, Jean-Claude Pennetier.

Fernand Iaciu joue également avec des chambristes d’excellence comme Abdel Rahman El Bacha, Paul Meyer, David Geringas, Olivier Charlier, Marie-Josèphe Jude. Il se produit fréquemment aux Etats-Unis en particulier dans le cadre du New Hampshire Music Festival sous la direction de Paul Polivnik. Il a joué à plusieurs reprises dans le cadre du Festival du Périgord Noir lors de concerts de musique de chambre en compagnie de Brigitte Engerer, de Dmitry Sitkovetsky, de Gérard Caussé et d’Alexander Rudin.

Parallèlement, il se consacre depuis 1986 à l’enseignement du violon dans le cadre du conservatoire de Lille et la plupart de ses anciens élèves sont déjà en poste (titulaires) au conservatoire de Lille ainsi que dans des écoles nationales de musique de la région. Certains font partie de l’Orchestre national de Lille, de l’Orchestre du Théâtre de la Monnaie à Bruxelles et également de l’Orchestre de Valladolid.

Il fonde en 2000 l’Orchestre de chambre Edouard Lalo, une formation qui a donné plusieurs concerts dans la région du Nord-Pas de Calais ainsi qu’en Angleterre.

Fernand Iaciu joue actuellement sur un violon Ferdinand Gagliano de 1783.

 

Enregistrement du Quatuor Lalo : Carl Maria von Weber (Solstice) avec Claude Faucomprez et Alain Raes

Enregistrement chez Harmonia Mundi : " Le Bœuf sur le toit " de Darius Milhaud avec l’Orchestre National de Lille sous la direction de Jean-Claude Casadesus.