Photo Pierre Nguyen

Pierre NGUYEN  est un artiste protéiforme. 
Pianiste, compositeur, musicien, artiste sonore, son champ d'action s'étend aussi à la photo, la vidéo et l'écriture.

Musicien complet, il obtient huit premiers prix dans tous les domaines de la musique (piano, analyse, écriture, musique de chambre etc…).

Il obtient ensuite le prix de la ville de Paris, puis étudie au Conservatoire Royal de Bruxelles avec Daniel Blumenthal.
Il se perfectionne lors de rencontres et stages avec les pianistes François-René Duchable, Abdel Rahman El Bacha, Claude Cymerman, AndréDumortier.

En 1999, il crée la Compagnie A Feu DouX pour développer projets pédagogiques et créations musicales. Avec le soutien du ministère de la culture et d'autres institutions, il élabore des projets pluridisciplinaires et pédagogiques.

Professeur au CRR de Lille, Pierre NGUYEN s’est produit à de nombreuses reprises comme soliste, ainsi qu’en musique de chambre. Musicien de jazz, il travaille comme pianiste et trompettiste pour de nombreuses formations. C’est avec son groupe Jazz–Phase qui fusionne jazz et rap, qu’il se fait connaître en étant sélectionné pour représenter la région Nord au Printemps de Bourges 2000. Il travaille à deux reprises pour la compagnie hip-hop Melting Spot du chorégraphe Farid Berki. Il compose le ballet Petrouchka, qui adapté du célèbre ballet de Stravinsky a été diffusé sur France2 et Mezzo; puis avec Malik Berki, le ballet Atomixité.

En 1999, il se tourne vers la composition électroacoustique.Titulaire d'une maitrise de création électroacoustique de l’Université de Lille III, il développe le concept de musique environnementale, appelée aussi décor sonore. Il élabore ainsi des projets sonores pour l’ordre des Architectes, le musée des Beaux Arts de Lille, Lille 2004 (exposition Totem). et le musée d’Histoire Naturelle qui lui commande une installation sonore permanente pour la section géologie. Titulaire d’une Maîtrise de musicologie et de création électroacoustique, il oriente ses recherches vers un système de composition issue des éléments de l’architecture.

Afin de développer la musique dans toutes les catégories sociales, il intervient auprès de jeunes en difficulté sociale et en maison d'arrêt. Son champ d’intervention s’étend à la composition, l’écriture, la vidéo,la M.A.O. et l'oralité.

Il compose en 2005 les Folk Songs (chant, violon,électroacoustique, hip hop, vidéo) travail sur l'urbanité et hommage à Luciano Berio et Cathy Berberian. Il crée en juin 2006 "Un Civilité" un opéra multimédia avec des danseurs hip-hop et une chanteuse lyrique. Pour ce projet, il développe des ateliers artistiques en maison d’arrêt ainsi que dans des structures sociales. En 2007, pour la Compagnie des Mers du Nord, il compose la musique de Another-Way-Now, pièce de théâtre de Jean Charles Massera.

En 2009 il compose Fleur de Lys, le solo du danseur chorégraphe hip-hop Ludovic Tronché. Il se produit dans des performances sonores piano et électroniques (festival V.I.A. à Maubeuge pour Jan Masurich) et crée des installations plastiques et sonores (L'arbre pour la médiathèque de Calais et Berck sur Mer).

Adepte des arts martiaux japonais (il est 6ème dan deKendo), Les Cinq Roues (2010), est un Opéra ballet hip-hop multimédia,influencé par le théâtre Nhô et le sabre japonais, le traité des Cinq Roues de Musashi, l'univers des mangas et du cinéma japonais.

Le projet « Piano Partage » réalisé dans l’agglomération Dunkerquoise en 2012 avec l’aide du Bateau Feu Scène Nationale est le projet qui lui tient le plus à cœur. Durant une vingtaine de concerts et afin de partager son amour des grands composteurs à des publics qui n’y ont pas accès, il voyage avec un grand piano de concert dans des structures d’accueil liées à l’exclusion: prison, foyer SDF, accueil de polyhandicapés, centre sociaux,resto du cœur …. Pour lui la musique trouve ici son vrai sens, unir les humains en leur parlant de leur humanité.

En 2013 il est artiste A.R.T. S. (Artiste Rencontre Territoire Scolaire) en Montreuillois ou il met en œuvre des gestes artistiques ou l’interdisciplinarité est prépondérante. Il développe désormais dans ses projets, improvisations pianistiques et électroniques autour des mots, de la danse et de l’image.

 En 2015 sa dernière création pour grand orchestre d’harmonie, rap, danse hip-hop et électronique transpose le mythe Arthurien et la figure de Merlin dans le monde contemporain du hip-hop.

Il se produit aujourd’hui avec plusieurs formations

 Dans ses projets pédagogiques ou artistiques, c’est le désir de faire les choses ensemble et de les partager qui le guide. Il a fait sienne cette citation du musicien Horace TAPCOT :

« Je pense que l'unité que les gens cherchent se trouve dans la musique, que celle-ci dispose des éléments qui nous fournissent l'intelligence commune dont nous avons besoin pour œuvrer ensemble et pour entreprendre ensemble des choses en dehors de la musique. »